CARACTÉRISTIQUES CARACTÉRISTIQUES

Les caractéristiques essentielles

 

Nous n’allons pas reprendre l’intégralité des spécifications techniques présentées par HONDA mais détailler certaines des plus importantes ou des plus innovantes par rapport à la GL 1500.

 

Caractéristiques exclusives de la GOLDWING GL 1800

 

Moteur 6 cylindres de 1832cc alimenté par injection - puissance 119CV (106 en France) – couple 169 N.m – échappement catalysé
Cadre en aluminium caissonné de type double berceau équipé à l’arrièred’un mono-bras oscillant qui intègre la transmission par arbre, le couple conique final et le système de freinage ; l’ensemble du mono-bras contribue à un fort allégement des masse suspendues à l’arrière.
Système de freinage intégrant 3 disques (2AV et 1 AR) équipé du DUAL-CBS HONDA qui répartit les pressions de freinage entre les 3 disques selon le point d’origine du freinage (levier ou pédale) au moyen de clapets modulateurs – l’option ABS contrôle et optimise la pression de freinage permettant une fonction antiblocage efficace et le maintien du contrôle de la machine lors des freinages d’urgence.
HONDA reprend sur la GOLDWING le système d’anti-plongée commandé par la pression du liquide de frein. L’efficacité de l’anti-plongée associée au freinage intégral permet une maniabilité impressionnante à basse vitesse et un contrôle de l’engin sur la route assez phénoménal)
Contrôle à distance de la pré-tension du ressort de la suspension arrière. Le ressort de suspension est posé sur un piston hydraulique relié à une petite pompe commandée électriquement.
Commandes « tout électrique » de la marche arrière : plus besoin de lâcher le guidon.
Nouveau système de commande par le régulateur de vitesse : mécanisme motorisé sur la commande des gaz rendant l’ensemble 2.5 fois plus sensible aux variations de vitesse et 40% plus rapide en réponse par rapport au système du 1500. Le système est tellement sensible que la moto ralentit en courbe (la vitesse angulaire de la roue augmente lorsque le rayon du point de contact diminue).
Système audio très actuel intégrant les fonctions RDS (Europe), commande du lecteur de CD optionnel, commandes intercom, CB (hors Europe), entrée auxiliaire etc…
Télécommande permettant le verrouillage / déverrouillage des coffre et sacoches, l’ouverture directe du coffre.

 

Moteur

 

Position extrêmement avancée dans le cadre
montage rigide dans le cadre
2 soupapes par cylindre montées parallèlement pour un gain de place
distribution par chaîne et tendeur
2 conduits d’admission de 40mm de diamètre alimentent 3 cylindres de chaque côté
injecteurs KEIHIN 4 orifices, chargés à 3.5 bars – commande injection et allumage par carte électronique.
Système de contrôle des émissions gazeuses par sondes LAMBDA et catalyseurs dans les échappements programmé pour un usage jusqu’en 2007
Refroidissement assuré par 2 radiateurs placés latéralement et permettant une avancée du pilote vers le guidon ; les 2 ventilateurs à commande thermostatique ne peuvent intervenir qu’en-dessous de 25 km/h. Le flux des ventilateurs est dirigé vers l’avant de la machine.
silencieux d’échappements réalisés en acier inoxydable.
alternateur de 1100 watts.
Le réservoir de carburant prend (légèrement) de l’embonpoint et gagne 2 litres (23l réserve comprise).

 

Cadre, suspensions et freins

 

Le cadre en aluminium caissonné est construit pour être évidemment plus rigide mais avec une flexibilité programmée pour une excellente maniabilité, un suprême confort à la route et une parfaite maîtrise du pilotage.
Freins avants par étriers 3 pistons sur disques flottants de 296mm – arrière par étrier 3 pistons sur disque ventilé de 316mm – DUAL-CBS (voir détails en caractéristiques exclusives)
Fourche de 45mm à dispositif anti-plongée (voir aussi caract. exclusives) à débattement de 140mm (identique à celui du 15).
Suspension AR de type PRO-LINK sur mono-bras à précontrainte de ressort réglable du poste de pilotage. Une mémoire permet de stocker deux réglages. Le débattement est identique à celui de la 1500.

 

 

Les équipements

 

Parmi les nombreux équipements de la nouvelle GW nous noterons les points principaux suivants :
Le réglage du pare-brise est resté manuel et fait de 6 encliquetages permettant un mouvement de 10 cm
Le coffre dispose d’un volume de 61 litres de stockage ; il est en plus muni d’une trappe donnant accès au logement de l’éventuel lecteur de CD – ce dernier non utilisé permet d’augmenter le stockage de 5 litres environ. Les sacoches fournissent 40 litres chacune.

 


Les couvercles de sacoches sont équipés de petits vérins à fuite d’huile calibrée permettant un mouvement doux et lent à l’ouverture; les couvercles de vide-poches avant et arrière sont également munis d’une articulation freinée.
La console de bord dispose d’une finition en élastomère souple identique à celle recouvrant les couvercles de vide-poches et les accoudoirs du passager.
Les instruments de bord disposent d’un réglage de l’intensité lumineuse de l’éclairage ; la pendule est un peu moins visible que sur le 1500 et est intégrée au compte-tours ; un écran LCD disposé dans une fenêtre spécifique informe le pilote sur les distances parcourues, la température extérieure, les modes audio, le fonctionnement de la CB, le réglage de la suspension arrière, l’ouverture éventuelle du coffre…

 

 

L’éclairage de la route fait appel à 2 feux de croisement munis d’ampoules H7 55W et de 2 feux longue portée portant le même type d’ampoule ; les feux utilisent les techniques modernes de facettage des réflecteurs et se situent derrière des glaces lisses. En position feux de route les 4 projecteurs sont en fonction ; le réglage de l ‘incidence des projecteurs est électrique.
Les leviers d’embrayage et de frein sont ajustables aux dimensions de la main du pilote.
Le guidon est composé de 2 demi pièces en aluminium dont les extrémités sont munies d’une masse anti-vibration.
Les antennes se replient de la même manière que sur la GL 1500.

 

Conclusions

 

Pour moi qui ai toujours sollicité ma GL 1500 aux meilleures de ses possibilités, la seule étude de cette nouvelle machine m’avait fait frémir : Miss 15 me prévenait chaque fois que sa quintessence était atteinte ; celle de la 1800 risquait fort de n’être accessible qu’au prix d’un nouvel apprentissage… celui de la conduite d’une vraie moto ; c’était une autre machine qui se profilait ; je fus vite rassuré, les ingénieurs n’avaient pas conçu un avion de chasse, la prise en main de la nouvelle Goldwing ne pose absolument aucun problème.

 

 

Dans un autre domaine je restais un peu sur ma faim : j’attendais énormément de cette nouvelle GW , sans doute trop. Je la voulais très novatrice et capable de conserver une avance sur la concurrence pendant encore très longtemps ; bien sûr, l’étude que vous venez de lire montre qu’elle est largement dans le coup mais tiendra-t-elle aussi longtemps que Miss 15 ? j’avoue avoir des difficultés à y croire.
En fait, j’ai la sensation que ma déception vient surtout de ce que l’apparence de la nouvelle Goldwing est très classique : elle n’offre pas ces révolutions esthétiques que nous avions eues avec la 1200 puis avec la 1500 . Ca y est, j’ai trouvé : elle est moins tape-à-l’œil que ses frangines !
Bref, il tiendra maintenant davantage au pilote qu’à la machine que le mythe « GOLDWING » perdure.

LES GOLDS
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2001-2017 fgwcf.org - Accès VIP